Away : Journey To The Unexpected

 

Habitué jusque là à travailler en solo sur des jeux 2D voilà qu’Aurélien REGARD s’entoure pour nous livrer son premier jeu 3D, le feel good FPS « Away : A Journey To The Unexpected ».

 

 

Histoire :

Notre jeune héros vit chez ses grands-parents. Ses parents ? Ils se sont absentés il y a quelques jours et étant donné le caractère secret de leur travail, impossible de savoir pour combien de temps. Mais les choses qui se trament dans la cave ont peut-être un rapport ? Une étrange société a fini par détruire la région jusqu’à atteindre le mur de la cave. Il va falloir explorer le monde pour trouver les réponses à nos nombreuses interrogations. Mais je peux vous assurer que l’univers barré du monsieur sera bien présent ! 

 

 

Gameplay :

Away propose un gameplay plutôt classique pour un FPS et opte pour un déplacement nerveux. Les gâchettes serviront à se protéger et frapper avec votre arme (uniquement corps à corps), B servira au jet de bombe, A pour le saut et X pour le sprint (le clic du joystick gauche fera également l’affaire). Là où le jeu se démarque c’est qu’il vous sera possible de recruter les PNJ que vous rencontrerez au cours de votre aventure (huit au total, avec chacun leur particularité d’attaque) utilisez la croix multidirectionnelle ou les gâchettes hautes pour les sélectionner. Le jeu se veut rogue like dans l’âme, entendez par là que la mort vous fera recommencer au début du jeu, tout en gardant votre argent. La mort sera également l’occasion de récupérer votre XP durement gagnée afin d’appréhender votre prochain run avec plus d’aisance. La ressemblance avec les rogue like s’arrête ici puisque tout le coté aléatoire du genre ne se retrouve pas dans le jeu (hormis le positionnement aléatoire des objets utiles afin de vous faire explorer les niveaux à chaque fois). 

 

 

Game design :

Si Away se démarque c’est bien avec son game design, Aurélien REGARD nous offre ici son savoir-faire (qui a fait les belles heures de Arkedo Studio). Les personnages (sprites 2D) s’intègrent parfaitement dans cet univers 3D coloré. Incontestablement le point fort du titre. Les cinématiques diffèrent avec leur style « manga », patte que l’on retrouvera d’ailleurs dans la musique.

 

 

Difficulté et durée de vie :

Le soft propose quatre niveaux, dans lesquels à chaque fois, trois interrupteurs débloqueront l’accès à la forteresse. Après avoir complètement fouillé cette dernière il faudra battre un boss. L’accès de certaines zones dépendra du nombre de PNJ que vous aurez réussi à recruter (symbolisés par l’étoile en haut à gauche de l’ATH). Le boss final sera d’ailleurs disponible dès le dernier équipier recruté. Le problème principal du titre vient du fait qu’avec une difficulté bien trop basse le jeu se termine en 4-5 heures et c’est bien trop faible pour ce genre de jeu. Le petit prix du jeu (environ 18€) fera peut-être passer la pilule ?

 

 

Conclusion :

Aurélien REGARD a toujours été un nom de confiance dans le jeu vidéo, Away : Journey To The Unexpected ne fait pas exception. On regrettera malheureusement la durée de vie ridicule du jeu.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *