Tanglewood (exclu PGR)

  • Titre : Tanglewood
  • Sortie : 2018
  • Développeur/Editeur : Big Evil Corp.
  • Plateforme : Mega Drive (à venir), Dreamcast (à venir) et PC
  • Version testée : PC (Beta)
  • Genre : Plateformes/réflexion
  • Support : Cartouche, GD-ROM
  • Sauvegarde : Mots de passe
  • 1 joueur uniquement
  • Langue : Menu et instructions en Anglais

 

Tanglewood est un jeu indépendant développé et édité par Big Evil Corp. Si la version PC sera disponible le 14 août 2018 les versions Mega Drive et Dreamcast sont encore à venir. Conçu avant tout pour la console 16 bits de SEGA il en respecte les limitations techniques. Un grand merci à Big Evil Corp. qui nous ont fourni la version PC avant la date de sortie officielle.

Histoire :

Tanglewood est un endroit magnifique, abritant de vastes forêts, de somptueuses étendues d’eau, accueillant toute une variété de faune et de flore incroyable, mais la nuit… tout change. Le jeu vous donne le contrôle de Nymn, un mignon petit renard, perdu loin de chez lui. Aidez le à échapper aux terreurs qui se cachent la nuit dans Tanglewood, afin qu’il ne finisse pas en casse croûte. Notre renard pourra compter malgré tout sur de gentils habitants afin d’obtenir plusieurs habilités qui lui seront bien utiles.

Gameplay :

Notre renard pourra grâce à certaines créatures (sorte de petits oursins de couleur jaune, vert et bleu) obtenir de façon temporaire une capacité spéciale qu’il utilisera avec la touche B. Les créatures jaunes permettront à Nymn de planer, les vertes de ralentir le temps et les bleues de prendre le contrôle de certains ennemis. Nymn est également capable d’interagir avec certains éléments du décor via la touche A et de sauter avec C. Notre personnage est bien faible face à ses ennemis, aucun moyen pour lui d’en venir à bout physiquement, il vous faudra faire preuve de réflexion afin de pouvoir vous enfoncer dans Tanglewood.

Technique :

Tanglewood obéit au même cahier des charges que les jeux Mega drive d’antan et le fait bien, les graphismes sont de qualité. Les sprites et animations feront passer certain jeux de l’époque pour ridicule. Rien à dire non plus côté décors, ils sont fins tant au premier qu’à l’arrière plan. Le jeu vous proposera une sauvegarde via mots de passe, faites pause à n’importe quel moment pour obtenir un de ces codes.

Musique :

Si les bruitages sont bien présents et de qualité, la musique ne se déclenchera uniquement que lors de certaines scènes scriptées rendant le reste du jeu bien calme.

Conclusion :

Sans se placer dans l’élite des jeux Mega Drive il mérite bien évidement de finir dans votre collection, les puristes attendront cependant la version Mega Drive en boite dispo en pré-commande ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *